AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 'Lisons un peu ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sunday

avatar

Nombre de messages : 776
Localisation : je t'aurais bien dit mais ça va pas te plaire.
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: 'Lisons un peu ..   Ven 29 Oct - 12:45

.. si vous le voulez bien.'


(EDIT
Pour plus de facilité à se repérer dans ce que l'on a déjà vu ou pas - des fois je sais plus si j'ai parlé d'un truc ou pas encore Very Happy - je fais un récap ici des trucs, et j'éditerai au fur et à mesure, parce que là j'allais oublier quelque chose dont je pensais avoir déjà parlé. Donc, classés par titre (oui c'est sale mais bon, plus pratique) :

Livre :

Les Bienveillantes, de Jonathan Littel (page 1)
Chien du Heaume, de Justine Niogret (page 1)
El Cid, de José Luis Corral (page 1)
L'Empire de Poussière, de Nicolas Bouchard (page 2)
Feed, de Mira Grant (page 2)
Gagner la Guerre, de Jean-Philippe Jaworski (page 1)
L'Homme-Rune, de Peter Brett (page 1)
La Horde du Contrevent, d'Alain Damasio (page 1)
Les Mensonges de Locke Lamora, de Scott Lynch (page 1)
La Nuit des Enfants Rois, de Bernard Lenteric (page 2)
Le Nom du Vent, de Patrick Rothfuss (page 1)
Player One, d'Ernest Cline (page 2)
La Religion, de Tim Willocks (page 1)
Rien ne nous survivra, de Maïa Mazaurette (page 1)
Rigante, de David Gemmell (page 1)
Le Trone de Fer, de George Martin (page 1)
World War Z, de Max Brooks (page 1)

BD :

Automne / Birchfield Close, de Jon McNaught (page 2)
La Colère de Fantomas, de Bocquet et Rocheleau (page 2)
La Grande Odalisque / TOUT de Bastien Vivès Very Happy (page 2)
Lorna, de Brüno (page 2)
Tu mourras moins bête.. mais tu mourras quand même, de Marion Montaigne (page 1)
/EDIT)


Bon je sais qu'ici on est pas des gros lecteurs et surtout des gamers mais bon Very Happy je viens partager ce qui me passionne en dehors de Warcraft et qui pourra peut être intéresser des gens, peut être même d'autres gens que Pierre !

Un petit post pour présenter quelques ouvrages dont je ne dirai pas qu'il faut les avoir lus (ça c'est pour les gros lecteurs boulimiques qui ne veulent rien rater) mais que ce sont des valeurs sûres pour qui cherche un bon livre d'imaginaire.

Donc, quelques livres qui rox et que vous pouvez acheter les yeux fermés.

Je vais commencer par Rigante de David Gemmell, parce que j'en ai déjà parlé vite fait sur TS :


Le topo de l'éditeur : Au cœur de montagnes verdoyantes se trouve le petit village rigante de Trois-Ruisseaux, dont les habitants vénèrent les dieux de l’air et de l’eau, et les esprits de la terre. Parmi eux vit un enfant marqué au sceau du destin. Né au cours de l’orage qui condamna son père, il se nomme Connavar.
Bientôt, les récits de son courage se répandront comme un feu de prairie. De l’enfant qui a combattu l’ours, il deviendra l’homme qui a tué le roi ! Il a juré de protéger son peuple et rien ni personne ne pourra se mettre en travers de son chemin. Or, une prophétie a prédit qu’une armée sans pitié traverserait un jour la mer et, telle une avalanche, détruirait tout sur son passage.
Sur cet échiquier, toutes les forces en présence vont jouer leur main : du général Fantôme à la Morrigu, créature maléfique qui hante les bois depuis la nuit des temps, en passant par Jasaray, l’Érudit de Roc, et son armée invincible.
C’est compter sans Connavar, qui s’embarque pour une quête qui le mènera au cœur de l’ennemi. Mais en chemin, il recevra un don : une épée magique. Ainsi obtient-il un nom qui frappera de terreur le cœur de ses amis comme de ses adversaires. Un nom proclamant une destinée glorieuse et amère : Démone-Lame.


Ca a longtemps été mon livre préféré - même si j'étais plus jeune. C'est une histoire assez réaliste (dans le sens où il n'y a pas de magie de façon exagérée à la 'salut on est 13 bonhommes qui allons fusionner avec du pain pour faire un bonhomme de pain d'épice géant' ), le seul élément un peu surnaturel qu'on y trouve, ce sont les esprits de la nature on va dire, qui influent parfois sur la destinée des humains. Cette destinée est d'ailleurs un élément fondateur de la trame, puisqu'en gros chaque personne de l'histoire se voit dévoiler dès sa naissance (enfin, dès qu'il peut comprendre) la façon dont il mourra, sous forme d'énigme et d'images. Si ça parle pas beaucoup dit comme ça, en fait c'est carrément cool puisque des énigmes qui n'avaient aucun sens donnent parfois des tournures dramatiques à l'histoire Smile.
Sinon, c'est de la fantasy classique : un jeune gentil veut sauver son village des méchants. En même temps, Gemmell est plus connu pour ses talents d'écrivain que pour ses récits originaux Very Happy c'est bien traité, ça enchaîne, c'est varié en termes humains (y'a des trucs tristes, des trucs épiques, des trucs niais, des trucs zeksuels, des gens qui font pitié, etc), bref quand on aime Gemmell, j'ai envie de dire il faut gogogo.

Ce livre est le premier d'une tétralogie : le deuxième met en scène le fils du héros du premier, peut se lire indépendamment ; les 3e et 4e se suivent, mais se passent presque mille ans après les deux premiers : on retrouve les éléments à l'origine de l'univers Rigante, mais ça n'a strictement rien à voir avec les deux premiers.
A mon avis, on peut se contenter de lire le premier, le deuxième étant très bien aussi mais assez proche, les 3e et 4e tomes étant à réserver aux boulimiques de Gemmell Smile

_________________
Défenseur de la veuve et de l'orphelin,
Rempart radieux face aux ténèbres,
Icône de la mode et parangon du bon goût,
Saint-Just Le Martel.


Dernière édition par Sunday le Mer 20 Mar - 23:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunday

avatar

Nombre de messages : 776
Localisation : je t'aurais bien dit mais ça va pas te plaire.
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Ven 29 Oct - 13:03

On continue avec les productions Bragelonne/Milady. Pour ceux que ça intéresse, Milady est le label fourre-tout de Bragelonne, on y trouve de l'horreur, de la SF, des romans ados, de la bit lit, du format poche, des comics, bref, vraiment tout et n'importe quoi, tant au niveau qualitatif que dans les genres publiés.

L'Homme-Rune, de Peter Brett



Topo de Milady : Il y a parfois de très bonnes raisons d'avoir peur du noir...
Dans le monde du jeune Arlen, dès que le soleil se couche, les démons sortent de terre et dévorent les êtres vivants. Le seul espoir de survie : s'abriter derrière des runes magiques qui repoussent ces monstres et prier pour qu'elles tiennent jusqu'aux premières lueurs de l'aube. Seule une poignée de Messagers bravent la nuit au péril de leur vie pour relier les hameaux dont les habitants ne s'éloignent jamais.
Mais lorsqu'une terrible tragédie le frappe, le jeune Arlen décide qu'il ne veut plus vivre dans la peur : il quitte sa ferme et part sur les routes en quête d'un moyen de se battre contre les démons et de les vaincre.


Pour beaucoup, ce fut LA sortie de l'année chez Milady, et c'est justifié !
On reste dans un style de fantasy classique, ici c'est l'univers qui est tout à fait original : pour résumer, le monde est soumis au plan des démons, et ceux-ci se font une joie de se matérialiser dans le monde du héros dès que le dernier rayon du soleil a quitté la terre. Le seul moyen de se protéger est de graver des runes dans un support solide (pierre, bois) et de se barricader à l'aide de ces runes.
Il en résulte une sensation tout à fait bizarre, que j'avais jamais ressenti dans mes lectures avant : on est en totale autarcie, on se sent complètement prisonnier du village dans lequel début l'histoire. Effectivement, comme on ne peut pas sortir à la nuit tomber sous peine de se faire déchiqueter, on ne s'aventure pas à plus d'une demi journée de marche du village. Le lecteur a vraiment l'impression d'être seul au monde, abandonné.
Cette sensation est extrêmement efficace, la terreur que ressentent les villageois face aux démons est très communicative, et on subit cette solitude et ces peurs comme si on y était. Bref, à ce niveau là, c'est une très grande réussite.
Comme le titre le laisse deviner, un gars va découvrir après moult aventures qu'il y a un moyen de ne pas subir ces démons mais de leur défoncer la gueule avec ces runes, mais c'est (en plus d'être spoilé dans le titre et la 4e de couverture) malheureusement assez mal amené, on le voit venir gros comme une maison (même si ça reste très prenant).
D'autres trucs (comme les sauts dans le temps, salut j'avais 10 ans et au chapitre suivant j'en ai 25, sans transition et sans changement de personnalité) font également un peu tâche dans ce livre qui aurait pu être encore meilleur.

Cela dit, je l'ai dévoré, le deuxième vient de sortir et je compte bien l'acheter, ce qui est assez évocateur de ce que j'en ai pensé ! Je le conseille pour des lectures de détente/divertissement, en poche s'il existe (je suppose que oui) histoire de pas passer à côté des excellents côtés de l'ouvrage (ambiance! peur!) pour quelques erreurs d'écriture.

_________________
Défenseur de la veuve et de l'orphelin,
Rempart radieux face aux ténèbres,
Icône de la mode et parangon du bon goût,
Saint-Just Le Martel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunday

avatar

Nombre de messages : 776
Localisation : je t'aurais bien dit mais ça va pas te plaire.
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Ven 29 Oct - 13:23

Un peu de pub pour la maison chez qui j'ai fait mon stage cette année : Mnémos (qui fait, à l'opposé de Bragelonne/Milady, essentiellement dans l'auteur français).

Chien du Heaume, de Justine Niogret



La quatrième de couv : On l'appelle Chien du Heaume parce qu'elle n'a plus ni nom ni passé, juste une hache ornée de serpents à qui elle a confié sa vie. La quête de ses origines la mène sur les terres brumeuses du chevalier Sanglier, qui règne sans partage sur le castel de Broe. Elle y rencontre Regehir, le forgeron à la gueule barrée d'une croix, Iynge, le jeune guerrier à la voix douce, mais aussi des ennemis à la langue fourbe ou à l'épée traîtresse. Comme la Salamandre, cauchemar des hommes de guerre...

On l'appelle Chien du Heaume parce qu'à chaque bataille, c'est elle qu'on siffle.

Dans l'univers âpre et sans merci du haut Moyen Âge, loin de l'image idéalisée que l'on se fait de ces temps cruels, une femme se bat pour retrouver ce qu'elle a de plus cher, son passé et son identité.


Pour les plus courageux (oui si vous arrivez à lire jusqu'ici déjà, y'a des chances pour que vous le soyez), le prologue du roman, à lire ABSOLUMENT tellement il est excellent.

Donc Chien du Heaume, mon coup de coeur du printemps, nous raconte l'histoire d'une nana, au Moyen-Âge, qui cherche l'origine du seul nom qu'elle se connaît - Chien du Heaume - et qui cherche surtout son vrai nom. Et pour ça, elle va malheureusement devoir péter quelques dents.

Ce qui a fait le succès de ce roman (qui a reçu le Grand Prix de l'Imaginaire 2010, rien que ça), c'est son univers (moyen-âgeux au sens propre du terme, on est sale, on meurt jeune, on a faim, on a froid), son traitement, très littéraire, en total contraste avec la rigueur de l'univers, et son personnage atypique (une nana qui se latte à la hache dans un univers rigoureusement masculin).
Quand on commence ce livre, on est simplement embarqué ailleurs, on se contente plus de lire, on voyage.

C'est moins un livre à lire pour passer le temps (l'écriture est pas aussi simple que pour Gemmell par exemple), mais c'est un must-read, à ne pas rater !

BONUS BONUS : Je me dois de parler de l'auteur, dont je suis amoureux.
C'est une des nanas les plus tarées qu'il m'ait été donné de rencontrer : elle est trash, elle est fun, elle aime l'humour absurde, bref. Pour donner un ordre d'idée, je dirais juste que c'est elle qui m'a fait découvrir Annoying Orange.

Elle tient un blog qui me fait crever de rire à chaque fois que je m'y rends (Blog de Justine Niogret), dans lequel elle parle de tout et de rien, mais qu'elle illustre d'images plus stupides les unes que les autres, trouvées sur le net. Un exemple, un seul, pour donner le ton : lulz.

Bref, pour la qualité du livre autant que pour l'auteur, qui, après avoir fait la poète pendant tout un roman, se lâche et donne libre cours à sa vraie personnalité dans le lexique final, lisez Chien du Heaume.

_________________
Défenseur de la veuve et de l'orphelin,
Rempart radieux face aux ténèbres,
Icône de la mode et parangon du bon goût,
Saint-Just Le Martel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunday

avatar

Nombre de messages : 776
Localisation : je t'aurais bien dit mais ça va pas te plaire.
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Ven 29 Oct - 13:47

On continue chez Mnémos, avec cette fois un rompan d'anticipation.

Rien ne nous survivra, de Maïa Mazaurette



Le topo édito : Les jeunes ont rasé Paris, ont renversé les fondamentaux de notre société ; les jeunes ont osé briser le plus délicieux des tabous : tuer les vieux. Tous les vieux. À partir de vingt-cinq ans. Laissez les Théoriciens vous expliquer pourquoi.

Dans cette atmosphère de guerre civile, de poudre et de béton calciné, deux snipers émergent. Silence, l'idole que les jeunes suivraient en enfer, et l'Immortel, qui compte bien faire vivre l'enfer à Silence. Quel meilleur terrain de chasse que les toits parisiens ?

Avec un cynisme mordant, un humour corrosif, Rien ne nous survivra propose une variation sur notre société actuelle, tout en piétinant les présupposés de notre morale. Car au jeu de l'intolérance jeunes/vieux, qui a commencé ?


Paris, dans quelques années : la rive gauche est tenue par des adolescents, dont la seule motivation est de tuer toute personne de plus de 25 ans. Rive droite, les 'vieux' tiennent le front, tentent parfois de raisonner leur progéniture, mais se contentent aussi souvent de les descendre au fusil ou à la roquette.

L'auteur nous place dans ce contexte et nous propose de suivre les histoires parallèles de deux 'jeunes' snipers, Silence et l'Immortel (car oui, chez les 'jeunes', on se débarrasse de son identité pour vivre sous pseudo). Silence fait partie des premières personnes a s'être levées contre leurs parents (à coups de poings dans la gueule), et a pour particularité d'être totalement inconnu(e) sans l'être : tout le monde sait qui est Silence, mais personne ne l'a jamais vu(e), à tel point qu'on ne sait même pas s'il s'agit d'un mec ou d'une nana. L'Immortel, de son côté, est fasciné par Silence, et ne rêve que d'une chose : devenir meilleur.

L'ambiance est très guerilla urbaine, que ce soit dans le mode de vie des 'jeunes' ou dans l'affrontement perpétuel entre Silence et l'Immortel, deux snipers qui se cherchent, tentent de se piéger, prennent chacun leur tour l'ascendant sur l'autre pour finalement parvenir à s'enfuir par un bâtiment à moitié détruit.
Le combat 'jeune'/'vieux' n'est finalement qu'une base qui, même si elle est bien construite, ne sert qu'à mettre en place le deuxième combat, entre les deux snipers.
L'intérêt du récit est également la dualité des personnages: Silence, fille ou garçon ? L'Immortel : blanc crado ? arabe ? black ? Ces personnages principaux intentionnellement peu décrits donnent un ton particulier au récit, et on se surprend à se refaire les scènes en imaginant tantôt un caractère précis, puis un autre, en découvrant ce que ça change sur notre façon d'appréhender l'histoire.

C'est un livre qui se lit très rapidement (je l'ai lu en une journée), qui plonge dans un univers cyberpunk/anarchiste le temps de la lecture, et dont on ressort en ayant pris une bonne grosse claque. A lire pour changer de la fantasy, d'autant plus qu'il sortira bientôt en poche !

Petit bonus : Maïa Mazaurette tient elle aussi un blog, qui est devenu l'un des plus gros blogs français consacrés à la sexualité et aux relations humaines, on va dire. C'est assez fun, pas toujours intéressant mais l'auteur sait écrire (ben oui) donc voilà SexActu.
Maïa Mazaurette bosse aussi pour Fluide Glamour et a écrit pas mal d'ouvrage en rapport avec la sexualité.

_________________
Défenseur de la veuve et de l'orphelin,
Rempart radieux face aux ténèbres,
Icône de la mode et parangon du bon goût,
Saint-Just Le Martel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunday

avatar

Nombre de messages : 776
Localisation : je t'aurais bien dit mais ça va pas te plaire.
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Ven 29 Oct - 13:49

j'ai pas fini

_________________
Défenseur de la veuve et de l'orphelin,
Rempart radieux face aux ténèbres,
Icône de la mode et parangon du bon goût,
Saint-Just Le Martel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lidless_Eye
Grand Oeil
Grand Oeil
avatar

Nombre de messages : 2514
Age : 33
Localisation : Cette obscure clarté qui tombe des étoiles...
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Ven 29 Oct - 21:21

TL;DR








(c'est absolument pas vrai, j'ai lu, mais il FALLAIT que ce soit la première réponse)


[edit]tiens marrant, je commence le prologue là, et une des citations vient des compagnons du crépuscule (et non, y a pas de rime dans le titre...) et j'ai racheté l'intégrale aujourd'hui en revenant du boulot \o/ [/edit]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noctisagmen.darkbb.com
Sunday

avatar

Nombre de messages : 776
Localisation : je t'aurais bien dit mais ça va pas te plaire.
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Dim 31 Oct - 19:24

c'est toi le tldr.


je continue un peu :

La Horde du Contrevent, d'Alain Damasio, publié en 2004 à La Volte, et qui a reçu le GPI 2006.



Un livre que je suis en train de terminer à l'instant où je vous parle !

Le topo de La Volte : « Imaginez une Terre poncée, avec en son centre une bande de cinq mille kilomètres de large et sur ses franges un miroir de glace à peine rayable, inhabité. Imaginez qu’un vent féroce en rince la surface. Que les villages qui s’y sont accrochés, avec leurs maisons en goutte d’eau, les chars à voile qui la strient, les airpailleurs debout en plein flot, tous résistent. Imaginez qu’en Extrême-Aval ait été formé un bloc d’élite d’une vingtaine d’enfants aptes à remonter au cran, rafale en gueule, leur vie durant, le vent jusqu’à sa source, à ce jour jamais atteinte : l’Extrême-Amont. Mon nom est Sov Strochnis, scribe. Mon nom est Caracole le troubadour et Oroshi Melicerte, aéromaître. Je m’appelle aussi Golgoth, traceur de la Horde, Arval l’éclaireur et parfois même Larco lorsque je braconne l’azur à la cage volante. Ensemble, nous formons la Horde du Contrevent. Il en a existé trente-trois en huit siècles, toutes infructueuses. Je vous parle au nom de la trente-quatrième : sans doute l’ultime. »


On me conseille (presque demande) de lire ce livre depuis un booon bout de temps, et comme je suis chiant bah je disais toujours 'mouais plus tard', ce qui est évidemment crétin sachant tout le bien qui a été dit de ce roman (et c'est un euphémisme).
Je viens donc de me goinfrer le livre, et je me suis pris une bonne bonne claque.
L'histoire, c'est un groupe de tarés qui décident de traverser leur monde à pieds alors que celui-ci est continuellement balayé par des vents ultra violents, tout ça pour être les premiers à découvrir ce que cache l'Extreme-Amont, l'origine de ces vents.

L'ambiance est excellente (ça donne surtout dans le désertique, et on retrouve un peu le sentiment d'autarcie de l'Homme Rune, sachant que les populations ont tendance à se regrouper dès qu'elles le peuvent, et à ne pas se risquer de sortir des lieux protégés pour être sûr de ne pas se faire emporter par une rafale). Rien que pour ça, le livre vaut le coup, l'univers est réellement dépaysant.
La Horde elle même est très attachante : chaque personnage a sa propre personnalité, sa propre façon de parler, que l'on constate dans la narration qui est répartie auprès de tous ces protagonistes.
Le style de l'auteur enfin est vraiment unique, d'excellente qualité, c'est de la grande littérature, rien à redire.

Le livre est disponible en poche chez Folio SF, c'est un des évènements de ces dernières années en matière de science-fiction, une valeur sûre Smile

Il est assez costaud en termes de taille comme de style d'écriture, donc plutôt à lire posé quand on a du temps que par tranches de 10 mn !

_________________
Défenseur de la veuve et de l'orphelin,
Rempart radieux face aux ténèbres,
Icône de la mode et parangon du bon goût,
Saint-Just Le Martel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunday

avatar

Nombre de messages : 776
Localisation : je t'aurais bien dit mais ça va pas te plaire.
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Dim 31 Oct - 19:46

Ensuite, un des MONUMENTS actuels de la fantasy (et ce n'est pas exagéré), j'ai nommé le Trône de Fer, de Georges Martin.



Comme c'est une grosse saga, y'a pas vraiment de résumé/argu, mais celui-ci résume pas trop mal comment ça commence: Après avoir tué le monarque dément Aerys II Targaryen, Robert Baratheon est devenu le nouveau souverain du royaume des Sept Couronnes. Tandis qu'en son domaine de Winterfell, son fidèle ami le duc Eddard Stark rend paisiblement la justice. Mais un jour, le roi Robert lui rend visite, porteur de sombres nouvelles : le trône est en péril. Stark, qui s'est toujours tenu éloigné des affaires du pouvoir, doit alors abandonner les terres du Nord pour rejoindre la cour et ses intrigues. L'heure est grave, d'autant qu'au-delà du mur qui protège le royaume depuis des siècles, d'étranges créatures rôdent...

Le Trône de Fer, c'est de la fantasy qui envoie de la patate. Comme y'a plein de tomes (12 en français à ce jour, on attend les 3 suivants pour dans pas trop longtemps), toutes les sous-catégories du genre sont abordées : on a de l'épique, de l'héroique, de l'intrigue de cour, du dark, mais le tout sans que ça fasse patchwork brouillon. Le récit est totalement maitrisé, le lecteur est embarqué dans l'histoire dès les premières lignes, et pris jusqu'à la fermeture du 12e. Ce qui fait la force de cette saga, c'est qu'elle est très réaliste (pas de grands sorciers, pas d'armées de millions d'hommes, et surtout - héhéhé - pas de personnage immortel) : le nom original de la saga, A Game of Thrones, est plus évocateur que le titre français. Tout tourne autour de la lutte pour gagner et surtout conserver le pouvoir dans les Sept Couronnes.
De la trahison, de la chevalerie, des batailles, un poil de surnaturel, de la stratégie militaire et diplomatique, des personnages excellentissimes, mais surtout des retournements de situation complètement abusés (de ceux qui font se bloquer, le regard vide, le livre dans les mains, en se disant 'bah .. on m'a prévenu qu'il se passait des trucs de fou mais .. c'est pas possible ça c'est une blague, il peut pas faire ça l'auteur .. o_o') bref, cette saga est vraiment un incontournable de la fantasy actuelle. L'adaptation en série télévisée par HBO a commencé cet été, et tient toute la communauté de fans en haleine.

Je conseille très fortement tous les livres dont je parle, parce qu'ils sont tous biens, mais passer à côté du Trône de Fer, c'est se priver d'une référence en matière de fantasy ; y'a un avant et un après. Smile

_________________
Défenseur de la veuve et de l'orphelin,
Rempart radieux face aux ténèbres,
Icône de la mode et parangon du bon goût,
Saint-Just Le Martel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunday

avatar

Nombre de messages : 776
Localisation : je t'aurais bien dit mais ça va pas te plaire.
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Dim 31 Oct - 20:00

On revient chez Bragelonne avec l'un des petits nouveaux de la fantasy, Scott Lynch, et ses deux premiers romans, Les Mensonges de Locke Lamora, et Des Horizons Rouge Sang, les deux premiers tomes de la saga des Salauds Gentilshommes.



On l’appelle la Ronce de Camorr. Un bretteur invincible, un maître voleur. La moitié de la ville le prend pour le héros des miséreux. L’autre moitié pense qu’il n’est qu’un mythe. Les deux moitiés n’ont pas tort.
En effet, de corpulence modeste et sachant à peine manier l’épée, Locke Lamora est, à son grand dam, la fameuse Ronce. Les rumeurs sur ses exploits sont en fait des escroqueries de la pire espèce, et lorsque Locke vole aux riches, les pauvres n’en voient pas le moindre sou. Il garde tous ses gains pour lui et sa bande : les Salauds Gentilshommes.
Mais voilà qu’une mystérieuse menace plane sur l’ancienne cité de Camorr. Une guerre clandestine risque de ravager les bas-fonds. Pris dans un jeu meurtrier, Locke et ses amis verront leur ruse et leur loyauté mises à rude épreuve. Rester en vie serait déjà une victoire…


On sort ici des traditions de la fantasy pour découvrir un héros voleur, une sorte d'Arsène Lupin de la fantasy, un acteur des plus doués qui adore un dieu secret, celui des brigands, des cambrioleurs et des petites-frappes. Pour autant, il ne rackette pas les mioches dans les rues : chaque vol est construit sur des mois, minutieusement étudié, et dépend en partie du jeu de rôle de Locke auprès de ses victimes (ça serait trop facile s'il suffisait de casser un coffre et prendre les PO).
C'est super drôle, vraiment entrainant, mais pas juste divertissant, puisque Scott Lynch est considéré comme un petit génie de la fantasy (il a sorti ces romans à 20 et quelques années, il a à peine 30 ans aujourd'hui) : ce sont deux romans de qualité, à découvrir sans hésiter pour sortir des fantasy un peu plus 'je suis un gentil et je dois tuer les méchants'.

_________________
Défenseur de la veuve et de l'orphelin,
Rempart radieux face aux ténèbres,
Icône de la mode et parangon du bon goût,
Saint-Just Le Martel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunday

avatar

Nombre de messages : 776
Localisation : je t'aurais bien dit mais ça va pas te plaire.
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Dim 31 Oct - 20:10

y'a d'autres trucs que j'ai pas lus et qu'il faut apparemment lire (Le Déchronologue, de Stéphane Beauverger, ou Gagner la Guerre, de Jean Philippe Jaworsky, le cycle d'Elric de Morcoock, bref d'autres trucs) mais j'en parle pas parce que pas lus.

Y'a d'autres trucs à lire dont j'ai pas encore parlé, mais ça viendra. Je vous invite à faire des sujets sur les livres que vous kiffez !

_________________
Défenseur de la veuve et de l'orphelin,
Rempart radieux face aux ténèbres,
Icône de la mode et parangon du bon goût,
Saint-Just Le Martel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunday

avatar

Nombre de messages : 776
Localisation : je t'aurais bien dit mais ça va pas te plaire.
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Ven 17 Juin - 17:26

J'ai complètement abandonné ce topic mais j'ai pas arrêté de lire, je parlerai bientôt de deux/trois trucs sympas que j'ai lus récemment, mais sinon des trucs à pas rater RIGHT EFFIN NOW :

L'adaptation télévisée de A Game of Thrones, de George Martin dont j'ai parlé plus haut) : avec une petite dizaine d'épisodes pour l'instant, la série est assez fidèle au début de la saga, et promet vraiment une oeuvre de qualité !! Dépêchez vous de trouver ça sur le net en streaming ou quoi, c'est un peu LE évènement télévisuel fantasy de ces dernières années, en attendant la sortie de Bilbo. Et ça vous donnera envie de vous lancer dans la saga qui, je le rappelle, est probablement le meilleur truc écrit en ce moment.

Et sinon, pour Pierre : Mordre le bouclier , la suite de Chien du Heaume, devrait pas tarder à sortir ! A ne pas rater je pense. (Et Justine a commencé à écrire en mai son roman post-apo, à suivre Very Happy)

_________________
Défenseur de la veuve et de l'orphelin,
Rempart radieux face aux ténèbres,
Icône de la mode et parangon du bon goût,
Saint-Just Le Martel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunday

avatar

Nombre de messages : 776
Localisation : je t'aurais bien dit mais ça va pas te plaire.
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Ven 9 Déc - 2:18

Deux trucs à lire (non en fait un seul parce que La Horde du Contrevent j'en ai déjà parlé en fait) parce qu'ils ARRACHENT LES DENTS DE LEUR MAMAN :


World War Z


Un livre de zombies !
Ecrit par Max Brooks, qui a également fait le guide de survie en territoire zombie (qui est bien mais bon, pas à lire comme un roman) : La Guerre Mondiale des Zombies a eu lieu il y a dix ans – ça se passe de nos jours – et le narrateur a été missionné par l'ONU pour faire un rapport des évènements. Seulement, au sein de son rapport figurent plusieurs témoignages qui sont plus dans le pathos que l'analytique, et qui sont supprimés du rapport. Plutôt que des les détruire, il décide de les publier.

C'est excellemment bien écrit, très bien traduit ; les témoignages font environ une dizaine de pages, ce qui donne un rythme soutenu. Ils permettent de revivre la WWZ de façon chronologique, en donnant la part belle au facteur humain, émotionnel, plutôt qu'aux faits militaires et aux stratégies gouvernementales. De la mère de famille improvisant une forteresse sur pilotis, à l'adolescente mentalement bloquée à l'âge de 4 ans, en passant par l'otaku japonais décidé à ne pas se laisser bouffer ou le mercenaire embauché par une star du showbiz pour défendre sa villa : juste ça envoie du steack haché. J'arrive pas à lui rendre hommage trop là je suis pas bien inspiré, mais vraiment à lire !

Il va être adapté en film l'année prochaine aussi, je sais pas trop comment ils vont réussir à rendre ça, mais je croise les doigts, le livre le vaut bien !

Edit bonus : Dans le genre Zombie, les Chroniques de l'Armaggedon de J.L. Bourne (en grand format, chez Eclipse) est une petite série vraiment sympa et bien écrite, classique mais efficace. Je viens de finir le premier tome, je vais essayer de trouver la suite vite fait parce que c'est plutôt divertissant.

_________________
Défenseur de la veuve et de l'orphelin,
Rempart radieux face aux ténèbres,
Icône de la mode et parangon du bon goût,
Saint-Just Le Martel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunday

avatar

Nombre de messages : 776
Localisation : je t'aurais bien dit mais ça va pas te plaire.
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Ven 17 Aoû - 1:10

Alors à lire parce que ça rox :


Gagner la Guerre, de Jean-Philippe Jaworski : Un bon gros pavé, sorti en poche (Folio), qui a gagné le GPI (comme La Horde du Contrevent, Le Déchronologue, Chien du Heaume, bref, il fait partie des livres à acheter les yeux fermés).
EL TOPO : Une fois la guerre terminée, comment on se partage le gâteau ? La partie ne fait que commencer : comment faire pour profiter au maximum de cette victoire, qui au final était presque accessoire ? Intrigues politiques, assassinats, enlèvements, chantages, trahisons, tout est bon pour asseoir un peu plus sa position dans les hautes sphères. Et qui de plus impliqué là dedans que l'homme de main de l'un des hommes les plus influents de la nation ?
Don Benvenuto est une petite frappe, membre de la Guilde des Chuchoteurs, un assassin qui ne connaît pas vraiment les scrupules, et qui va se retrouver impliquer dans des intrigues qui dépassent largement sa petite condition.
Le cadre : une ambiance méditerranéenne, dans des villes qui sentent bon l'Italie ou l'Espagne. L'action, très marquée aventure / cape et épée, est plus spectaculaire que réaliste, et on en redemande.
Un petit bémol – qui ne gâche pas la lecture pour autant – le changement radical de style au milieu du livre. Il aurait peut être fallu en faire deux tomes, mais bon au final, entre l'ambiance original et le héros pathétique et détestable, on kiffe la vibes.


Le Nom du Vent de Patrick Rothfuss : un bon gros pavé aussi, qui coûte CHER (25€, sorti chez Bragelonne et pas encore en poche), et ça va pas aller en s'arrangeant puisque [/LOLfoutage de gueule]le deuxième tome qui sort dans une semaine sera divisé en deux volumes coûtant chacun 28€[/LOLfoutage de gueule].
Ce roman avait été présenté par Brage en 2010 comme leur coup de coeur de l'année (et c'est vrai qu'autant ils sortent pas mal de merde, autant ils choppent quand même pas mal des meilleurs romans anglo-saxons), et à raison : même s'il n'est pas très original, le scénar est efficace. Le héros, Kvothe, aubergiste dans un village pommé, décide de raconter son histoire à un conteur venu spécialement pour lui. Et pour cause, Kvothe est en fait un personnage connu à travers tout le royaume, dont la légende se confond avec la réalité, et aux noms multiples. Ce héros va alors retracer toute son histoire, en commencant par son enfance.
Bon, on va pas se mentir, on est dans un roman initiatique classique, comme on en a déjà lu quelques-uns : un jeune garçon est en fait un prodige, et il va devenir, après moult péripéties, un grand héros aux pouvoirs inégalés. Bon. Mais quand même, le héros est attachant, le style est plutôt entraînant (genre, je vous raconte ma vie au coin du feu), et la suite devrait être dans la lignée.
Un roman que je conseillerais fortement si Bragelonne n'essayait pas de nous enculer avec du gravier au passage.
En gros, d'occasion, ou quand ça sortira en poche : ne pas hésiter. Pour l'instant : si vous avez de l'argent et rien d'autre à lire, c'est un très bon moment.


La Religion, de Tim Willocks. Un gros pavé aussi, sorti en poche. Roman historique (ça change un peu !) excellent, dont l'intrigue prend place sur l'île de Malte, alors que l'Empire Ottoman décide d'écraser une bonne fois pour toute l'Ordre des Chevaliers qui en a fait sa base principale. On suit Tannhauser, un germain qui, ayant fait partie d'une unité d'élite ottomane, va être recruté par les Chevaliers de Malte pour préparer les défenses. Et on va vivre ce siège de son point de vue qui, de par sa dualité, permet d'observer l'armée ottomane et l'armée maltaise.
C'est très bien écrit, assez littéraire (voire poétique), très bien renseigné sur le plan historique (tous les grands évènements du siège de Malte y sont retranscrits, on les vit au jour le jour), pas manichéen, Tannhauser ne prenant pas vraiment partie pour l'une ou l'autre des factions, tentant surtout de protéger les personnes auxquelles il tient.
Une très belle plume, avec des héros, des coups d'éclat militaires, des pertes terribles, bref : un excellent roman historique, rendant d'une certaine façon un bel hommage à l'Iliade.

Dans un genre différent, je suis en train de lire La Compagnie en ce moment, un monument du roman d'espionnage, j'en suis à la moitié et c'est très sympa, sombre, on a l'impression de lire les dossiers de la CIA depuis le début de la guerre froide. Enfin, pas que ce soit écrit comme un dossier, mais bref.

_________________
Défenseur de la veuve et de l'orphelin,
Rempart radieux face aux ténèbres,
Icône de la mode et parangon du bon goût,
Saint-Just Le Martel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lidless_Eye
Grand Oeil
Grand Oeil
avatar

Nombre de messages : 2514
Age : 33
Localisation : Cette obscure clarté qui tombe des étoiles...
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Ven 17 Aoû - 19:45

Hop, j'en balance un ou deux qui datent de pas mal d'années mais bon o/



El Cid, de Jose Luis Corral. Roman n'ayant rien en commun avec la pièce homonyme de Corneille, car celui-ci se base sur des sources historiques.

Comme son nom l'indique, il s'agit ici de raconter l'histoire de Rodrigo Diaz de Bibar, plus connu sous le surnom de El Cid Campeador. On suit donc le récit de son écuyer (l'un des seuls, si pas le seul personnage fictif du livre) qui l'accompagne depuis ses débuts dans la chevalerie jusqu'à sa mort.

C'est un roman réellement passionnant dans un style agréable à lire (comprenez un style qui n'est pas historico-chiant) et qui en plus permet d'en apprendre pas mal sur la période troublée de la Reconquista. Puis bon, en plus de ça le personnage principal est un roxxor irl qui n'a jamais perdu une seule bataille de sa vie o/. Autant vous dire que ça envoie du pâté!




Les Bienveillantes, de Jonathan Littell. Changement de registre complet pour ce roman étrange, hybride entre le mythologique (le titre évoque les érynies/euménides) et l'historique sur fond de seconde guerre mondiale. Le point de vue est celui d'un ancien officier SS, ayant réussi à échapper à toute condamnation et pris d'une envie inexplicable de consigner son passé par écrit.

L'histoire est... trash. Le livre a été fortement critiqué pour avoir brisé le "tabou de la guerre", décrivant dans le détails pas mal d'horreurs en tout genre. Entre les soldats qui crèvent de dysentrie, les exécutions sommaires, et bien évidemment, l'application de la "solution finale" sous pratiquement toutes ses formes (fusils, camions, etc...), on a droit à son lot d'horreurs.

Il s'agit cependant d'un livre réellement passionnant, et très intéressant de par son point de vue assez unique.

Une autre critique courante est que le personnage principal est d'un réalisme douteux, même pour un nazi. Il faut dire qu'entre ses obsessions sexuelles bizarres, sa culture limite exagérée et ses délires au LSD sans avoir besoin de prendre de LSD, il y a de quoi se poser des questions o/.

Mais encore une fois, quand on l'a commencé, difficile de ne pas vouloir le terminer tant il est prenant!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noctisagmen.darkbb.com
Sunday

avatar

Nombre de messages : 776
Localisation : je t'aurais bien dit mais ça va pas te plaire.
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Sam 18 Aoû - 22:40



Une BD super drôle qui casse les clichés des séries et films (NOTAMMENT LES EXPERTS ET HORACIO GRMFLVJSNLQSK), c'est scientifique ludique et c'est fun vis à vis des clichés, lisez ça la prochaine fois que vous avez une heure à la Fnac Very Happy

_________________
Défenseur de la veuve et de l'orphelin,
Rempart radieux face aux ténèbres,
Icône de la mode et parangon du bon goût,
Saint-Just Le Martel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lidless_Eye
Grand Oeil
Grand Oeil
avatar

Nombre de messages : 2514
Age : 33
Localisation : Cette obscure clarté qui tombe des étoiles...
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Dim 19 Aoû - 4:29

Elle casse sans aucun doute tout ce qui concerne le foutage de gueule des experts, mais ELLE NE PEUT RIEN CONTRE HORACIO CAINE!!!!




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noctisagmen.darkbb.com
Sunday

avatar

Nombre de messages : 776
Localisation : je t'aurais bien dit mais ça va pas te plaire.
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Dim 19 Aoû - 15:15

bon les images sont découpées alors c'est chiant de les mettre ici, voilà plutôt http://tumourrasmoinsbete.blogspot.fr/2008/08/mercredi-cest-criminologie.html

_________________
Défenseur de la veuve et de l'orphelin,
Rempart radieux face aux ténèbres,
Icône de la mode et parangon du bon goût,
Saint-Just Le Martel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lidless_Eye
Grand Oeil
Grand Oeil
avatar

Nombre de messages : 2514
Age : 33
Localisation : Cette obscure clarté qui tombe des étoiles...
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Dim 19 Aoû - 15:39


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noctisagmen.darkbb.com
Sunday

avatar

Nombre de messages : 776
Localisation : je t'aurais bien dit mais ça va pas te plaire.
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Lun 11 Fév - 4:40

Quelques BDs sympas à lire en ce moment :

Automne et Birchfield Close de John McNaught

Quand on a la nostalgie de quelque chose qui n'existe pas.



Là, on sort un peu de la BD franco-belge pour se rapprocher doucement de la performance graphique (pas nécessairement technique, comme vous allez le voir). Jon McNaught a apporté avec son premier ouvrage Birchfield Close tout son univers, un ensemble de sensations, d'émotions : il y narre un dimanche calme dans un quartier pavillonnaire, sans parole. Un chien passe et ronge un bout de bois, deux enfants imaginent des formes dans les nuages, quelqu'un tond sa pelouse. C'est beau, c'est calme, ça rend triste sans raison, c'est génial.



Automne, qui vient de gagner le Prix Révélation au Festival d'Angoulême (le plus gros festival BD en France), est dans la même veine, mais s'attache cette fois à nous faire déprimer autour d'une saison que d'un lieu. Il y a dans cet album une certaine linéarité (sans vraiment aller jusqu'à appeler ça un scénario), mais on reste dans la description, dans la passivité, l'observation. Toujours cette sensation de nostalgie, de tristesse, je sais pas comment il fait mais c'est grand.



Birchfield Close est un peu ma découverte de l'année, la plus grosse claque que je me sois prise en BD depuis que je bosse dans ce rayon. Je ne conseillerais par contre pas de le prendre les yeux fermés, vu qu'on est vraiment dans de l'émotion, et que du coup il vaut mieux y jeter un coup d'oeil avant Very Happy



La Grande Odalisque de Vivès, Ruppert et Mulot

Parce Vivès ne fait pas que des trucs gore et drôles.



Deux cambrioleuses de haut vol décident de frapper un grand coup en s'attaquant au Louvre, à la Grande Odalisque, et recrutent pour ça une pilote de génie. Un trio de voleuses, si ça vous rappelle quelque chose, alors il suffira de rappeler que Vivès a été élevé aux mangas et animes dans les années 80/90 pour vous confirmer qu'il y a là un gros clin d'oeil aux Cat's Eyes, et que la BD est dans le même ton que l'anime. Tout est super speed, acrobatique, invraisemblable, ça va à 200 à l'heure, y'a des courses poursuites, des bastons, des fusillades, ça coupe le souffle, on se croirait devant une superproduction hollywoodienne, bref, ça envoie du pâté, et c'est un one shot donc pas de souci pour ceux qui ont peur des séries longues comme .. comme .. enfin bref.




La Colère de Fantomas de Bocquet et Rocheleau

Fini de rire !



Si comme moi vous ne connaissez pas ou peu Fantomas, si pour vous ce n'est qu'un film débile avec de Funès, alors vous allez d'abord vous gausser devant une BD sur Fantomas.
Mais pour la petite histoire, Fantomas, c'est à la base une série de romans populaires de suspense, dans lequel Fantomas est un génie du mal (un vrai méchant), et il est poursuivi par un inspecteur de police et son acolyte.
Et cette BD (qui sera suivie de deux autres volets) est un hommage à cette saga, un hommage réussi selon ce que j'ai pu voir.
Fantomas, poursuivi depuis des années par la police, finit par être arrêté, et exécuté sur la place publique.. pour réapparaître dès le lendemain, et recommencer les meurtres, les vols, etc. Si l'histoire, très sympa, reste classique (on est dans de l'enquête au début du 20e siècle), les personnages sont très charismatiques (Fantomas est juste sensationnel) et surtout, visuellement, c'est juste une claque ! Et comme je sais pas parler et qu'une bonne bande-annonce vaut plus qu'un discours raté, voilà celle de la BD, pour que vous puissiez apprécier ce à quoi ça ressemble.


Bref, c'est une BD canon, et voilà, rien que pour les illus, elle vaut le coup.


Lorna, Heaven is here, de Brüno

Because FUCK YOU, that's why.



Lorna, c'est WTF. L'héritier d'un grand groupe pharmaceutique, amoureux d'une actrice porno qui le rejette, se voit inoculer un virus combiné à de l'ADN de tarentule qui le fait se transformer en truc insectoïde dégueu et meutrier, alors qu'un alien pingouin vient étudier l'Homme à bord de son robot-femme-géant.
C'est complètement déjanté, ça se tient dans la narration mais c'est de la surenchère permanente, et de la bonne surenchère. Visuellement sympa et originale, Lorna est une BD à la sauce 'pulp', y'a pas vraiment de début ni de fin, les personnages vont et viennent (et meurent), c'est un peu du Tarantino en bande-dessinée.



Voilà ça suffira pour ce soir, d'autres plus tard si vous êtes sages.

_________________
Défenseur de la veuve et de l'orphelin,
Rempart radieux face aux ténèbres,
Icône de la mode et parangon du bon goût,
Saint-Just Le Martel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunday

avatar

Nombre de messages : 776
Localisation : je t'aurais bien dit mais ça va pas te plaire.
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Mer 20 Mar - 23:48

Des trucs anciens, moins anciens, qui pourraient en intéresser.

Feed, de Mira Grant, chez Bragelonne



DU ZOMBIE !
Bon, vous savez que j'ai un faible pour les trucs de zombies, qu'il y a du moins bon (Virus Morningstar, Patient Zero), du pas mal (Chroniques de l'Armageddon) et du carrément canon (World War Z, que je ne saurais trop vous conseiller, d'autant plus que l'adaptation - même si je sais pas trop ce qu'elle va donner, le livre étant assez inadaptable \: - cinématographique devrait nous tomber dessus cette année). Eh bien, Feed, c'est vraiment vraiment pas mal.
Ca se passe dans 20 ans, les zombies blablablabla. Des zombies quoi. On suit un frère et sa soeur (c'est un frère et une soeur, compris ? Le fait qu'ils soient amoureux l'un de l'autre n'est pas un problème.), et leur copine, chacun à la tête de blogs très fréquentés, et qui font des reportages sur les zombies, qui se filment en train de se battre contre eux, bref, qui font de l'audimat online. De plus en plus connus, ils sont recrutés par l'entourage d'un candidat aux élections présidentielles, afin de couvrir la campagne auprès des internautes. Et on se rend compte que les 'puissants' savent beaucoup de choses sur la maladie, et en font encore plus. Les trois bloggers vont donc essayer de montrer au grand jour la vérité sur la pandémie.
Ce roman d'apocalypse/d'enquête est surtout intéressant par son traitement : on est pas dans le hack'n'slash, plutôt dans l'investigation en milieu dangereux, entre des politicards qui ont la gachette facile, et les zombies qui ont les dents sales. TOUTES les actions des trois protagonistes sont orientées audimat, révélation et sensationnel, blog et streaming ; l'intrigue reste entrainante.
Un deuxième tome vient de sortir, mais en grand format aussi : à réserver aux mordus (ha ha ha. ha ha.) du genre, parce que c'est très sympa, mais à 24€, bon.



La Nuit des Enfants Rois, de Bernard Lenteric, Livre de Poche



Attention, claque dans la gle.
Ce roman, classique des années 80, vient d'être (mal) adapté en film d'animation, et est assez incontournable, il se lit assez vite, bref. GO.

Dans les années 70/80, un jeune informaticien surdoué, autiste sur les bords, participe à un grand projet social : faire passer des tests d'intelligence aux enfants du pays (ça se passe aux US), afin de faire gagner aux meilleurs des bourses d'étude leur permettant de devenir les futures élites de la société. MAIS ce programme va répondre aux attentes cachées de l'informaticien quand les résultats de plusieurs gamins vont sortir de l'ordinaire : en réunissant les réponses, envoyées d'endroits distants de milliers de kilomètres, un message ressort : 'Where are you ?'.
Jim - l'informaticien - va tout faire pour les réunir et leur faire comprendre qu'ils ne sont pas seuls dans leur cas, dans leur solitude (oui ils sont tous surdoués et autistes sur les bords). Sauf que le soir où, enfin, ils se trouvent tous, ils se font violemment agresser, tabasser, violer. Une espèce de violence meurtrière sourde va alors naître de façon unanime de leurs esprits, et ils vont être lâchés sur le monde, déchaîner leur haine, leur mépris, la destruction. Jimbo, qui partage leurs pensées, les comprend, va tenter de les raisonner.. ou de les accompagner afin de n'être plus seul, enfin.

C'est à lire, rien que pour l'avoir lu. C'est unique, c'est beau, c'est violent, c'est dur, c'est beau².

L'adaptation, si elle est mauvaise et pas très fidèle, a le mérite d'avoir un trailer plutôt pas mal, vraiment dans le ton douleur/besoin d'être réunis/vengeance qui fait la beauté du livre :



L'Empire de Poussière, de Nicolas Bouchard, chez Mnémos en poche depuis une semaine !



A lire en écoutant ça :


L'Empire de Poussière, j'ai pas lu depuis genre une dizaine d'années, je vais le relire en poche mais là ça sera juste basé sur ma souvenance. C'est une trilogie de fantasy basée sur la mythologie scandinave. Alors oui, la fantasy, par essence, s'inspire de la mythologie scandinave, mais là, VRAIMENT. On vit dans le Midgard ou l'Utgard, on a peur du Niflheimr, on prie Freyja, et on est un alfar, un elfe. Cet univers se présente sous la forme d'un gouffre sans vraiment de fond, sans vraiment de bords : si on s'éloigne des îles flottant çà et là, on se perd dans le néant, le Ginnungagap. Ce monde est vraiment particulier, baigné dans une lumière tamisée, ocre, en permanence.
On suit tour à tour les vies d'un érudit, d'un noble fauché, de deux jeunes jumeaux, d'une pirate, bref, de tout un tas de gens dont les destins finissent par s'entremêler pour un finish assez spectaculaire, à base de Chevauchée des Walkyries (aucun spoiler là, bien évidemment).
L'histoire est sympa, mais l'ambiance qui se dégage de cette saga est vraiment particulière, et unique dans tout ce que j'ai pu lire, c'est pour ça que je parle de la sortie poche : pour les amateurs de bonne fantasy qui veulent quelque chose de vraiment différent (et de qualité), je conseille de prendre le premier tome en poche, et de voir. Et d'écouter Therion pendant la lecture, ça va vraiment bien avec Very Happy


Player One, d'Ernest Cline, chez Michel Lafon



Alors là, c'est un livre vraiment fait pour nous autres, les gamers.
En 2040, la Terre est en plein déclin, à cause, entre autres, de la crise énergétique. Les gens ne travaillent que pour survivre, et passent surtout leur temps connectés à l'OASIS, une simulation ultraréaliste de.. tout ce qu'on veut, en fait. C'est un deuxième univers, créé par un développeur de génie dans les années 2010, et qui s'est étoffé de milliers de planètes et de décors au fil des décennies. Ici, Azeroth, là, une planète entière dédiée à l'éducation nationale (on peut se contenter de suivre les cours en ligne), là bas, Tatooine et Pandora, bref : toutes les fantaisies possibles et imaginables ont été recréées pour le divertissement des citoyens.
Là où ça se complique, c'est qu'à sa mort, il y a quelques années, le créateur de l'OASIS a annoncé dans son testament vidéo qu'il avait caché un Easter Egg dans son jeu, et que celui qui mettrait la main dessus toucherait tout l'héritage (des MILLIARDS DE DOLLARS §§§§ ). Pour trouver ce trésor, il faudra résoudre des énigmes in-game dont les solutions sont souvent dissimulées dans les jeux vidéos, les films et la musique rock des années 1980, la décennie favorite du créateur génial.
Depuis sa mort, personne n'a réussi à ne serait-ce que commencer la quête, la première énigme, impossible à résoudre, décourageant tous les chasseurs. Le héros, un jeune geek (orly), va pourtant trouver la solution, et la chasse va vraiment commencer ! Seulement, de grosses corporations, intéressées par la somme mise en jeu, ainsi que les actions dans la société qui gère l'OASIS, vont bien évidemment tout faire pour arriver premières (quitte à tuer les participants IRL afin d'éviter que leurs avatars ne progressent IG).

C'est assez léger, divertissant, dans un domaine qui nous passionne tous un peu ici, mais, comme pour d'autres livres, c'est du grand format (17,95 €). Bon, le ton est clairement ado, mais les références sont assez anciennes pour ne pas être forcément connues des plus jeunes (je ne vise personne ici bien sûr), bref, ça se lit très bien, je conseille pour quand vous ne saurez pas quoi faire/lire/jouer (oui jamais OK).

Voilà et /edit du premier post, pour référencer les livres dont on parle pour s'y retrouver plus aisément, mais comme personne n'a lu jusqu'ici, je peux écrire chatte cul nichon, c'est pareil.

_________________
Défenseur de la veuve et de l'orphelin,
Rempart radieux face aux ténèbres,
Icône de la mode et parangon du bon goût,
Saint-Just Le Martel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame Félix

avatar

Nombre de messages : 85
Localisation : Derrière toi !
Date d'inscription : 09/02/2013

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Jeu 21 Mar - 13:53

Détrompe toi, espèce de vieux ; j'ai presque tout lu jusqu'ici, et tu m'as justement donné envie d'acheter quelques-uns des livres présentés =o.

En revanche je suis pas contre un développement sur la fin de ton dernier message, certains mots m'ont... comment dire... beaucoup plus "parlé" que les autres =D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunday

avatar

Nombre de messages : 776
Localisation : je t'aurais bien dit mais ça va pas te plaire.
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Lun 25 Mar - 3:01

Je te dirai ça en face, ça sera même 'montré' tu vas kiffer.

Je viens d'aller voir Warm Bodies, comme c'est tiré d'un livre j'en parle ici, c'est mon topic c'est chez moi voilà si je veux me balader à poil avec les rideaux ouverts, je le fais, compris ?

Je conseille d'aller le voir.
Je savais pas ce que c'était, j'avais rien lu dessus, j'ai entendu quelqu'un dire 'je conseille d'aller le voir'.
Et bah, je conseille d'aller le voir.


Y'a John Malkovitch dedans, je crois que c'est suffisant pour donner envie.

Je ne conseille pas d'aller lire le pitch qui, en l'ayant lu sur Allo(nanmaisallo)Ciné après avoir vu le film, donne pas trop trop envie.

Juste, si vous avez l'occasion d'aller voir un truc au ciné mais que vous savez pas quoi, allez voir ça o/

_________________
Défenseur de la veuve et de l'orphelin,
Rempart radieux face aux ténèbres,
Icône de la mode et parangon du bon goût,
Saint-Just Le Martel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lidless_Eye
Grand Oeil
Grand Oeil
avatar

Nombre de messages : 2514
Age : 33
Localisation : Cette obscure clarté qui tombe des étoiles...
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Lun 25 Mar - 3:15

Il vaut vraiment le coup?

Parce que quand on lit le résumé... "alors on a trouvé twilight génial alors on a fait le même mais avec un zombie!"

\o

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noctisagmen.darkbb.com
Sunday

avatar

Nombre de messages : 776
Localisation : je t'aurais bien dit mais ça va pas te plaire.
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Lun 25 Mar - 3:45

Sunday a écrit:
Je ne conseille pas d'aller lire le pitch

_________________
Défenseur de la veuve et de l'orphelin,
Rempart radieux face aux ténèbres,
Icône de la mode et parangon du bon goût,
Saint-Just Le Martel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lidless_Eye
Grand Oeil
Grand Oeil
avatar

Nombre de messages : 2514
Age : 33
Localisation : Cette obscure clarté qui tombe des étoiles...
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   Lun 25 Mar - 4:28

Ouais ouais, n'empêche que le résumé ne donne pas vraiment envie!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noctisagmen.darkbb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 'Lisons un peu ..   

Revenir en haut Aller en bas
 
'Lisons un peu ..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noctis Agmen :: Général :: Bar-
Sauter vers: